Skip to content
Français

Choisir le meilleur logiciel de contrôle qualité alimentaire en 2024

  • mai 17, 2024

Le contrôle qualité alimentaire est fondamental pour assurer la sécurité sanitaire des aliments. Quels sont les logiciels traditionnellement utilisés dans l'agro-alimentaire comme les ERP, LIMS, ELN ? Comment l'application CIKLab peut vous aider à gérer très spécifiquement les plans de surveillance et toutes les analyses de sécurité sanitaire.

Sommaire :CIKlab Food Safety software

1) Qu'est-ce que le contrôle qualité alimentaire ?

2) Quels sont les différents logiciels pour le contrôle qualité alimentaire ?

3) Quel est le logiciel le plus simple pour le contrôle qualité alimentaire ?

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que le contrôle qualité alimentaire ?

D'une manière générale, le contrôle qualité est un ensemble d'opérations qui consistent à vérifier grâce à des mesures qu'un produit correspond à des spécifications préétablies et conclut sur la conformité de ces mêmes spécifications.

Dans l'agro-alimentaire le contrôle qualité a plusieurs objectifs : 

  • Assurer la sécurité sanitaire des aliments: Garantir que les produits sont sans danger pour la consommation.
  • Garantir la conformité réglementaire : Assurer que les produits respectent les normes et les réglementations en vigueur.
  • Conserver la satisfaction du consommateur : Offrir des produits de qualité constante qui répondent aux cahiers des charges et attentes des consommateurs
  • Améliorer l'efficacité opérationnelle : Identifier rapidement les problèmes dans les processus de fabrication et permettre des actions correctives et/ou préventives. 

Afin de vérifier les spécifications établies, les services de contrôle ont recours à différents tests et à différents stades comme la réception des matières premières, la fabrication, le conditionnement etc..

On va donc trouver deux types de contrôle de la qualité:

1- Le contrôle de la qualité sur la ligne de fabrication :

Cette étape implique la réalisation d'une série de tests rapides sur la ligne de production, portant à la fois sur les caractéristiques intrinsèques du produit alimentaire telles que l'aspect, l'humidité, la viscosité, le taux de sucre, etc., et sur les aspects liés à sa mise sur le marché tels que la vérification du poids, le type d'étiquettes, la résistance de l'emballage. Certains tests sont automatisés grâce à des capteurs, tandis que d'autres sont effectués par des opérateurs formés  et réalisés directement sur la ligne.

Tous ces contrôles garantissent que le process de fabrication permet la production de produits conformes aux critères requis.

Contrôle qualité alimentaire sur ligne de fabrication

2- Le contrôle qualité sur le produit alimentaire 

Le contrôle qualité du produit lui-même implique, et à différentes étapes, des analyses plus complexes qui ne peuvent pas être réalisées sur la ligne de fabrication mais auprès de laboratoires internes et externes.

Ces analyses sont de plusieurs types

  • Analyses liées à la sécurité sanitaire de l'aliment : ce sont les analyses qui permettent de vérifier l'absence ou la conformité de seuils de certains dangers pour le consommateur : comme les analyses microbiologiques, les analyses de contaminants chimiques et/ou biologiques.
  • Analyses physico-chimiques : elles concernent la vérification de critères organoleptiques (saveur aspect odeur) techniques (viscosité, Ph, humidité) 
  • Analyses nutritionnelles : elle concernent toutes les garanties sur les différentes teneurs en nutriments, la présence ou l'absence de certains allergènes quand c'est le cas.

Ces analyses sont souvent réalisées dans des laboratoires spécialisés, qui peuvent être internes à l'entreprise ou sous-traités à des laboratoires externes. 

Dans l'agro-alimentaire, le contrôle qualité est indissociable des analyses de sécurité sanitaire des aliments et donc de la sous-traitance auprès de laboratoires spécialisés !

 

Surveillez vos produits avec un vrai logiciel de contrôle qualité !

 

 

L'importance des plans de contrôle dans l'agro-alimentaire

Dans l'industrie agro-alimentaire tous les tests et les analyses à réaliser sont regroupés dans un ensemble structuré que l'on appelle : plan d'autocontrôles, plan de surveillance ou encore plan de contrôle qualité.

Les plans de contrôle déterminent : 

  1. L'analyse ou le test à mener
  2. La méthode
  3. Les critères d'acceptations (spécifications)
  4. Qui réalisera le contrôle (opérateur, laboratoire interne, laboratoires sous-traitants)
  5. La fréquence à laquelle l'analyse ou le test doivent être réalisé
  6. Les mesures à prendre en cas de résultat qui dérive ou qui est non conforme.

Les plans de contrôle dépendent de nombreux facteurs comme l'étude des dangers, l'étude des risques, le process. Ils concernent bien entendu le produit à différents stades, mais concernent aussi l'environnement de fabrication, le contrôle des nettoyages, les CCP, les emballages, etc...

 

La plus grande difficulté du contrôle qualité réside dans l'organisation d'une multitude de plans de surveillance et d'analyses qui ont chacune leurs propres spécifications, critères d'acceptation, et surtout fréquences périodiques. 

 

Les plans de surveillance périodiques portent essentiellement sur les analyses de contaminants alimentaires qui font l'objet de sous-traitance auprès de laboratoires spécialisés. 

Quels sont les différents logiciels pour le contrôle qualité alimentaire ?

Voici un rapide comparatif des principales solutions pour gérer le contrôle qualité en agro-alimentaire.

La solution globale par excellence : l'ERP (Enterprise Resource Planning)

Les ERP sont les solutions informatiques parmi les plus complexe et plus globale dans l’indsutrie, elles relient et coordonnent de nombreuses fonctions et processus au sein d’une l'entreprise, telles que la finance, les ressources humaines, la production, la logistique. Les ERP sont centraux et essentiels pour gérer efficacement l’ensemble du flux industriel de fabrication : de l’achat des matières première jusqu’à la distribution en passant bien sûr par la production. Les ERP intégré la gestion des stocks, la traçabilité, la facturation, la comptabilité.


Pour ce qui concerne le contrôle de la qualité :

ils existent différents modules et des types d’ERP adaptés à certains secteurs, mais dans l’agroalimentaire ils sont centraux pour la gestion des recettes de fabrication, la traçabilité, et la gestion des stocks (quarantaine, rebuts, libération) pour la plupart Ils sont adaptés au contrôle qualité en ligne dit « systématique » c’est-à-dire qu’un plan d’inspection peut être prévu et paramétré pour chaque type de recette. Malheureusement ils deviennent vite très limitants pour la gestion des analyses de surveillance, la sous-traitance auprès de laboratoires indépendants, l’édition de la documentation technique (CoA, Fiche technique) et l’exploitation des données analytiques. Ceci impose le plus souvent aux services de contrôle qualité de continuer à suivre la gestion de la sous-traitance et des analyses périodiques sur d’autres types de support

 

  • Avantages : Vision globale de l'entreprise, intégration de plusieurs fonctions de gestion essentiels notamment la traçabilité et la gestion des stocks et des statuts (quarantaine, libération etc..) pour les retraits/rappels notamment.
  • Limites : le coût est très élevé et la mise en place peut prendre parfois des années. Projet global et stratégique pour l'entreprise, Il n’est pas rare d’ailleurs qu’à la fin d’un projet de mise en place, la gestion de contrôle qualité soit réduite au strict nécessaire.

💡 De par leur structure, les ERP peuvent manquer de souplesse, d’intuitivité, voire carrément de modules,  pour gérer facilement les plans de surveillance périodiques, la sous-traitance, l’intégration des résultats externes et l’exploitation fine et spécifique des données de contrôle.

 

 

automatisez vos plans de surveillance

 

 

 

La Solution spécifique des Laboratoires : le LIMS (Laboratory Information Management System)

Le LIMS est conçu pour optimiser les opérations au sein d'un laboratoire, il permet d'automatiser les processus qui concernent spécifiquement la gestion d'un échantillon à analyser. Il affecte des ressources nécessaires à la conduite d'analyses (humaines, matérielles, consommables, techniques, financières etc...) Les LIMS sont des solutions excessivement puissantes vraiment dédiées, dans l'industrie, à de très grosses structures qui internalisent un nombre considérable d'analyses. Les LIMS sont en somme les ERP des laboratoires de prestations analytiques. 

  • Avantages : Centralisation des données, gestion puissante de la traçabilité des échantillons, des analyses et rapports, spécifiquement conçu pour les laboratoires d'analyses. 
  • Limites : Coût élévé, mise en place et paramétrage long, difficultés dans la gestion des analyses externes, la planification par type de produit et les fréquences de contrôle.

💡 Les LIMS sont parfaitement adaptés à la gestion des analyses internes, mais très peu de LIMS gèrent des catalogues d'analyses externes, et la  sous-traitance. De plus, le fait d'être centré sur l'échantillon réduit la possibilité de travailler sur la gestion plus globale des plans de contrôle et du contrôle qualité qui ne ferait pas spécifiquement appel à des analyses (organoleptie, vérifications des CCP etc..)

 

La solution "centré produit" : le PLM (Product Lifecycle Management)

Le PLM gère toutes les étapes du cycle de vie d’un produit, de sa conception à sa commercialisation. Il centralise les informations sur les produits, et facilite la collaboration et la communication entre les divers départements tels que R&D, production, et marketing. Le PLM se base sur les grands piliers de la vie d'un produit : Conception - Developpement- Fabrication - utilisation - fin de vie.

Dans l'industrie alimentaire, ils permettent de gérer les recettes, les informations techniques comme celles des fournisseurs, les données  nutritionnelles en intégrant les coûts, etc... Les PLM permettent de lancer plus vite de nouveaux produits sur le marché en gérant plus finement les coûts, la documentation (emballages, etiquettes)

 

La solution pour le contrôle en temps réel : le MES (Manufacturing Execution System) / SPC (Statistical Process Control)

 Un MES ( Manufacturing Execution System) est une solution informatique utilisée dans le secteur industriel pour gérer et surveiller le processus de production en temps réel. Il sert d'intermédiaire entre le système de gestion d'entreprise (ERP) et les dispositifs de contrôle en atelier (automates, capteurs, machines, etc.) d'une part,  mais d'autre part pour les contrôles simples réalisés sur la chaine de fabrication par les opérateurs (CCP, aspect, etc..)

Le but d'un MES est de garantir l'efficacité et la qualité de la production en fournissant une visibilité précise et instantanée sur toutes les opérations de l'usine. Il permet de suivre les performances, d'assurer une partie du contrôle qualité, de réduire les coûts et d'optimiser la production.

  • Avantages : Centralisation des contrôles terrain, données en temps réel, gestion puissante des statistiques de contrôle.
  • Limites : Coût modéré à élevé, paramétrage long, portée principalement limitée à la production, ne couvre pas en détail les aspects analytiques du contrôle qualité, pas de gestion de la sous-traitance

Le problème majeur est que, dans l'agro-alimentaire, la gestion du contrôle qualité passe par une surveillance avec des analyses complexes et très souvent sous-traitées, le suivi de contrôle ne peux concerner quasiment que le process.

 

La solution pour gérer les projets R&D : l'ELN (Electronic Laboratory Notebook)

Les ELN sont des cahiers de laboratoire numériques qui remplacent les cahiers de laboratoire traditionnels en version papier. Ils sont parfaits pour documenter les essais, les résultats de toute nature (graphique, chromatogramme, séquençage etc...) mais ils surtout utilisé par les services de R&D,  ils peuvent manquer de fonctionnalités avancées pour la gestion globale des plans de contrôle qualité et pour la "routine" analytique.

  • Avantages : Coût modéré , digitalisation des cahiers de laboratoire, documentation efficace des essais et résultats.
  • Limites :  Manque de fonctionnalités avancées pour la gestion des plans de contrôle, des périodicités, de la soustraitance analytique et des analyses de contrôle qualité.

La solution la plus utilisée : MS Excel !

Depuis des décennies, Microsoft Excel est l'outil de prédilection de nombreuses entreprises pour gérer des données, y compris les plans de contrôle. Sa flexibilité, sa facilité d'utilisation et sa capacité à créer des tableaux et des graphiques en font un choix populaire. Cependant, Excel présente des limites pour la gestion des plans de contrôle à grande échelle. La taille des fichiers peut devenir un problème, tout comme la difficulté de traçabilité, la sécurité des données et l'intégrité. La collaboration en temps réel et la gestion des versions peuvent être problématiques. Bien souvent il faut développer des macros complexes car il manque systématiquement une "dimension" pour pouvoir en faire une solution automatisée et fonctionnelle.

  • Avantages : Coût très faible, flexibilité, facilité d'utilisation, capacité à créer des tableaux et des graphiques.
  • Limites : Gestion de gros volumes de données, nécessité de développer des macros complexes pour automatiser les tâches, problèmes d'audit trail, de sécurité des données, de collaboration, problème d'accessibilité à distance.

Même si Excel est un excellent outil pour commencer à structurer les plans de contrôle, l'accumulation de données  impose rapidement des solutions plus solides, spécialisées et automatiques !

 

 

CIKLab: le logiciel dédié au contrôle qualité alimentaire.

CIKLab est une application simple, pragmatique et dédiée aux plans de surveillance alimentaire, elle est accessible en ligne et ne nécessite pas d'installation ! 

CIKLab aide les entreprises du secteur agroalimentaire à surveiller et à contrôler rigoureusement les limites critiques pour chaque danger identifié. Grâce à un paramétrage simple et robuste des tests et contrôles, l'application permet une gestion efficace et automatique des plans de surveillance produit.

Contrairement aux autres logiciels, CIKLab est le seul à être spécialement configurée pour traiter :

  • Les plans de contrôle et de surveillance
  • La gestion et le suivi des analyses et tests
  • Les laboratoires sous-traitants 
  • Les alertes sur les analyses périodiques
  • L'exploitation des résultats

automatisez vos plans de surveillance

 

CIKLab assure une gestion précise et fiable des plans de contrôle et des analyses, indispensable pour garantir la qualité et la sécurité sanitaires des produits alimentaires.

Contrairement aux solutions plus traditionnelles comme les ERP, qui peuvent être rigides et coûteux, ou à des outils génériques comme Excel, qui présentent des limites en termes de sécurité et de gestion de données à grande échelle, CIKLab offre une solution spécifiquement adaptée aux besoins des responsables de contrôle. Grâce à un système d'API, CIKLab peut se connecter et communiquer avec d'autres solutions logicielles comme les ERP par exemple.

Pourquoi ne pas commencer avec un logiciel dédié aux plans de contrôle ?

 

Surveillez vos produits avec un vrai logiciel de contrôle qualité !

 


 

 

 

 ©2024 CIKLab.com All rights reserved.